Agonie cosmique

Publié le par Gaston Eugéniste

Les yeux plongés dans le cosmos
Cloué au sol par une masse
Du trépas je sens les prémices
J'assiste à mon ultime messe

J'attends la faucheuse véloce
M'y abandonnant de guerre lasse
Que plus jamais ne me salissent
Les immondices que je laisse

Je fixe du fond de ma fosse
La matrice qui me fait face
L'infini dont je suis le fils
Facétieux me montre ses fesses

Mais mon coeur n'est plus à la noce
La mort m'a piégé dans sa nasse
Là-haut les astres se ternissent
Mais pour d'autres, je sais qu'ils naissent

Publié dans Poèmes

Commenter cet article