Sol Invictus

Publié le par Gaston Eugéniste

Trois mois d'automne, puis trois mois d'hiver. Le froid et les ténèbres ont eu raison de l'optimisme des plus vaillants d'entre nous. Parmi les plus faibles, beaucoup se sont suicidés. Comme chaque année, ces morts consenties nous aident à subsister.
Mais, enfin, notre calvaire touche à sa fin. L'équinoxe approche, et avec lui le renouveau de la nature. Bientôt, quelques rayons de soleil perceront à travers l'épaisseur des nuages noirs, et dégèleront le sol. L'herbe tapissera nos plaines, et nous retournerons brouter.
La végétation craquant sous nos puissantes molaires nous redonnera le goût du meurtre, et nous repartirons au combat la rage au ventre. Beaucoup d'entre nous périront sur le champ de bataille, sous les coups des ennemis ou de l'astre solaire.
Puis, au prochain équinoxe, nous avalerons une dernière lampée d'eau de pluie dans un crâne de vaincu, avant de retourner passer deux saisons dans notre cathédrale souterraine, et perpétuer l'éternel cycle de la vie.

Publié dans Nouvelles

Commenter cet article