Sur la dune

Publié le par Gaston Eugéniste

Entre les oyats fouettés par le vent
Les corps détrempés de jeunes amants
S'interpénètrent avec brutalité
Etreinte animale au creux de l'été

Un enfant s'en revenant de la pêche
Besace pleine de crevettes fraiches
A l'esprit extirpé des rêveries
Par des grognements, des plaintes et cris

Il axe son pas vers les hautes dunes
Pupille dilatée, baignée de Lune
Scrute les reliefs de sable serein
Les tripes nouées d'un plaisir malsain

Le curieux bambin aux pensées fertiles
Est bientôt enflé du membre érectile
Se pensant témoin de la cruauté
D'un prédateur avide de beauté

Soudain, au détour d'un sommet touffu
Surgit un diorama incongru
Aux yeux du petit qui, coeur palpitant
Ose à peine voir le jeu des amants

Repu de ce qu'il croit être homicide
Il galope au village, langue avide
Trouvant ses parents assis près de l'âtre
Il décrit les jeunes corps qui folâtrent

Les vieux sortant de leur molle torpeur
Y voient un attentat à la pudeur
Ainsi qu'un moyen de se dégourdir
En trouvant les gueux pour les estourbir

Tâchant de rallier les honnêtes gens
A leur goût de faire couler le sang
Ils parcourent les rues, frappent aux portes
Prenant un air grave tout deux rapportent:

"Là-bas dans les dunes deux libertins
Se font des attouchements importuns"
De ces dodus villageois plus un seul
Ne jouit d'amour, leurs draps sont des linceuls

Bientôt une meute armée jusqu'aux dents
D'objets disparates mais contondants
S'avance torche au poing dans la nuit claire
Coulant sur le chemin comme une glaire

Les amants repus, tous deux face au ciel
En riant s'embrassent, ignorants du fiel
Qui les noiera d'une vague puante
Suivant le juvénile sycophante

Publié dans Poèmes

Commenter cet article

Alice-Gabrielle Maline de Sainte-Florentine 25/08/2012 10:49

Ammophila arenaria. Voilà qui me plaît, j'aime la botanique et le langage des fleurs. savez-vous que la Rose signifie la passion cher Gaston?
La poésie me passionne, tout comme vous, je parlerai des vôtres à mes amies, la Duchesse de Provence et la Baronne d'Evreux. Elles l'aiment aussi et nous nous amusons parfois à parler en vers lors
de nos parties de dés, en sirotant du thé d'Orient et des Madeleines de Commercy.

Connaissez-vous ces délicieux gâteaux Gaston. L'on dit qu'ils inspireront un Prout (ou un Proust, je suis dure de la feuille parfois, mais à mon âge... Et puis tout le monde me dit que j'ai 28 ans,
pour me consoler de mes 128. Les gens sont tellement hypocrites)

Je vous souhaite bon vent mon petit.
Que les amants repus ne se repaissent pas trop du sang des morts, cela donne la nausée.
Hips (non ça c'est un relent de Coca)

Amicalement
Alice-Gabrielle Maline de Sainte-Florentine
Duchesse de Bar et très bientôt Reine de France et de Navarre (et d'Islande aussi, mais faut que je convoque mon armée, les Vikings sont des coriaces :)